Titre : 晚安,兒子 (Bonsoir, mon fils) (2006)

Auteur : 朱宥勳 (Zhu You-Hsun) (1988~)

Bonsoir, mon fils est la toute première oeuvre d’un jeune auteur de 18 ans encore sur les bancs du lycée. Elle lui valut un prix littéraire très vite retiré toutefois, car cette nouvelle déjà publiée en ligne ne vérifiait pas les conditions d’un prix consacrant une oeuvre inédite. Depuis, Zhu You-Hsun, auteur prolifique, s’est vu récompensé de nombreuses autres distinctions littéraires.

Bonsoir, mon fils est l’histoire d’un père célibataire trop pris par son travail pour s’occuper comme il le souhaiterait de son fils, Chiu Yong-Da (邱勇達) jeune écolier. Yong-Da est souvent laissé seul à la maison et père et fils s’expriment leur tendresse par de petits mots collés sur la porte du frigo : « bonsoir Papa », « bonjour mon fils », etc.

Ce jour-là, le père de Yong-Da reçoit un coup de fil affolé d’un camarade de classe de son fils « oncle Chiu, vient vite au secours de Yong-Da, ils vont finir par le tuer ! ». Le père saute au volant de sa voiture et part au secours de son fils. Commence alors une longue journée au cours de laquelle il se trouvera confronté aux différentes facettes du harcèlement scolaire : méchanceté des élèves, irresponsabilité du maître et incompétence du directeur sans parler des reproches injustifiés de l’infirmière de l’école. Monsieur Chiu retrouvera son fils qui s’endormira (s’éteindra ?) dans ses bras en geignant « bonsoir Papa ».

Cette oeuvre d’un auteur si jeune est remarquable par la finesse de la description des sentiments qui unissent le jeune père et son fils ainsi que par la critique acerbe des acteurs de ce milieu éducatif dont l’auteur ne s’est pas encore totalement extrait.

Cette nouvelle est tirée d’un recueil intitulé Délivré par erreur (誤遞 , 2010). Zhu You-Hsun passé des bancs du lycée à ceux de l’université y aborde les thèmes familiers des jeunes Taïwanais de son âge : les dortoirs de l’université, les préoccupations étudiantes, la passion pour le baseball, le repli des étudiants sur les forums en ligne PTT (le PTT est le plus important « Bulletin Board System » taïwanais qui regroupe 1,5 million d’usagers), les rapports distanciés avec les parents, etc.

La nouvelle Bonsoir, mon fils est disponible en ligne.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s