Titre : 這些事,里長管定了 (Tout cela, c’est du ressort du chef de quartier) (2013)

Auteur : 蔡坤龍 (TSAI Kun-long)

En quoi consiste donc la charge de chef de quartier ? Se cantonne-t-il à la résolution des problèmes de voirie et d’environnement, à l’installation de panneaux de signalisation, au maintien de la propreté et à l’entretien des rues ou encore à la sécurité des habitants ? On sera surpris à la lecture de ce livre d’en découvrir un aspect plus profondément humain faisant du chef de quartier un véritable pater familias (ou selon l’expression courante à Taïwan l’oncle aîné chef de quartier 里長伯) veillant sur le bien-être de ceux que l’on serait tenté de nommer ses « paroissiens ».

L’auteur après une dizaine d’années à couvrir les faits divers dans le Sud de Taïwan en qualité de journaliste décida d’abandonner cette activité jugée trop stressante et de se présenter aux élections de chef de quartier dans la ville de Chiayi, activité autrefois exercée par son père. C’est donc avec toute la verve et l’empathie du journaliste spécialisé dans les nouvelles locales et les chiens écrasés que Tsai Kun-long nous livre de truculentes descriptions de ses chers administrés, personnages populaires souvent haut en couleur.

Et nous entrons de plain pied dans une société taïwanaise contemporaine dont l’existence-même peut échapper à l’oeil du citadin taïwanais ou étranger, une société constituée de couches sociales populaires souvent confrontées à la misère, au chômage, à la violence et à l’alcoolisme mais sachant également faire preuve de courage, d’abnégation, de générosité et d’optimisme.

Ainsi notre chef de quartier prend soin des anciens, s’assure que les moins lucides d’entre eux portent un bracelet d’identification, qu’ils perçoivent les aides de l’État ou de la municipalité. Il n’hésite pas à leur porter à manger quand il s’inquiète de leur santé. Il est l’intermédiaire des services sociaux lorsqu’un enfant doit être placé en foyer d’accueil, un malade hospitalisé ou un handicapé envoyé en maison de soins. Le chef de quartier est le rouage quasi indispensable de toute demande d’allocation, qu’il s’agisse d’aide aux bas revenus, d’allocation-logement ou de scolarisation, d’aides financières aux handicapés ou même de subventions de réinsertion pour les prisonniers libérés. A cet effet, il remplit les formulaires pour ses administrés, souvent illettrés, et délivrent également les attestations nécessaires. Ne se verra-t-il pas un jour réclamé à sa plus grande surprise une attestation de concubinage par une jeune fille qui souhaite rendre visite à son amant appelé sous les drapeaux ?

Le miracle économique taïwanais est indéniable. Il a permis d’atteindre un niveau de bien-être social exemplaire. Pourtant nombreux sont encore les laissés pour compte. Parmi ceux-là, nous rappelle cet excellent ouvrage, des mères courages qui un jour pourront compter sur la gratitude de leurs enfants parvenus à l’université ; des fils aînés handicapés oeuvrant dur à l’usine pour assurer un meilleur avenir à leurs frères et soeurs ; des pensionnés de l’armée sacrifiant leur maigres revenus pour soutenir financièrement des filles adoptives (乾女兒), quelquefois vénales certes mais n’est-ce pas le prix à payer pour se croire aimé ? des personnes âgées désireuses de rendre à la société ses maigres bienfaits en aidant bénévolement à la propreté de leur quartier. Et beaucoup d’autres encore que l’auteur nous décrit avec toute l’affection qu’il éprouve pour ses concitoyens. L’institution de chef de quartier, tout aussi désuète qu’elle puisse paraître,  est la meilleure preuve de la survivance d’une forte solidarité locale.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s