Titre : 被誤解的台灣史 [une Histoire méconnue de Taïwan] (2013)

Auteure : 駱芬美 (Fen-mei LAW)

Sous-titre : « 1553-1860 的史實未必是事實 »  [« 1553-1860 : les évènements historiques ne sont pas nécessairement la réalité »]

Il s’agit là non d’un roman ni d’un recueil de nouvelles mais de l’oeuvre d’une historienne consacrée à Taïwan. Ce premier tome couvre principalement la période allant de l’arrivée des Hollandais à la guerre de l’Opium ; le second court jusqu’à la fin de la colonisation japonaise.

Spécialiste des Ming, l’auteure fut amenée à enseigner l’histoire de Taïwan à ses élèves et choisit donc de rédiger cet ouvrage qui répond manifestement à des préoccupations d’ordre pédagogique. L’auteure tente à chaque chapitre de rétablir une vérité historique souvent ignorée ou dénaturée. Elle nous apprend ainsi, ou nous rappelle,  que si l’on doit le nom de Formose aux Portugais, ceux-ci ne firent que passer au large et ne mirent jamais les pieds sur l’Ilha Formosa ; si les Hollandais s’établirent sur l’île de Taïwan, c’est pour avoir été chassés des Pescadores par les autorités chinoises cherchant à se débarrasser de ces gêneurs aux cheveux rouges en leur recommandant cette contrée sauvage (c’est-à-dire non atteinte par la civilisation chinoise) qu’était à leurs yeux l’île de Taïwan ; on apprend également que ce sont les Hollandais qui encouragèrent l’immigration chinoise à Taïwan ; quant à l’organisation des tribus aborigènes sous la direction d’un chef (頭目), elle n’est aucunement traditionnelle mais plutôt l’invention du colonisateur hollandais ; la guerre que livra le héros Koxinga (國姓爺 ou 鄭成功) aux Hollandais mettant un terme à leur colonisation fut en fait plus commerciale que militaire ; et lorsque vingt ans plus tard les descendants de Koxinga furent à leur tour chassés par la dynastie Qing, celle-ci sembla plutôt fort embarrassée de devoir administrer Taïwan et s’en désintéressa pendant pratiquement un siècle ; on apprend aussi, détail anecdotique, que Koxinga en 1662 garda onze Hollandais en otage. Ils ne furent autorisés à quitter l’île qu’en 1684 après la disparition de l’éphémère royaume fondé par Koxinga, le royaume de Tungming (東寧王國).

Les premiers chapitres ont le mérite de replacer très clairement Taïwan dans le contexte international des échanges commerciaux de l’époque entre Portugais, Hollandais, Espagnols et Anglais, soulignant l’importance stratégique de l’île au confluent des voies maritimes commerciales reliant Macao, le royaume de Siam, les Philippines et Batavia (l’actuelle Jakarta) sans oublier le Japon.

La période coloniale hollandaise est également traitée en détail : développement de l’agriculture et du commerce de la peau et de la viande des cerfs (梅花鹿), immigration chinoise (de 1 500 en 1623 – pour 2 800 Hollandais – ils passèrent à 120 000 en 1684), contacts et échanges avec les tribus aborigènes, organisation administrative, évangélisation et instruction (ou endoctrinement), toute première romanisation d’une langue aborigène.

Un autre chapitre particulièrement intéressant traite du développement économique de l’île à partir du XVIIIe siècle et de l’apparition de deux centres urbains commerciaux rivalisant avec Tainan : les villes de Lukang et de Mengjia (艋舺, quartier à l’origine du développement de Taïpei).  On y découvre ainsi qu’une spécificité de l’organisation commerciale à Taïwan était l’ouverture de magasins sous forme d’actionnariat.

Chacun des treize chapitres constituant ce premier tome est suivi d’un rappel de la chronologie des principaux évènements ainsi que de listes de correspondances entre les dénominations anciennes et actuelles des noms de lieux.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s