Titre : 將軍族 (Les Deux Généraux) (1964)

Auteur : 陳映真 (Chen Yingzhen) (1937-2016)

Les deux personnages de cette oeuvre maîtresse de Chen Yingzhen sont un parfait reflet de la dualité de pensée de l’auteur, écrivain taïwanais du courant dit de littérature du terroir mais également farouche partisan du retour de Taïwan dans le giron chinois.

Ainsi nous avons d’une part San Jiao Lian (三角臉 « visage triangulaire »), un de ces milliers de soldats ayant abandonné bien malgré eux femme et enfants en Chine pour suivre les armées de Tchiang Kai-shei à Taïwan. La quarantaine, musicien d’une petite formation musicale (康樂隊) animant les évènements de la vie populaire, il mène une vie de vieux célibataire. D’autre part, Xiao Shou Ya Tou (小瘦丫頭 « la Gamine maigrichonne »), petit bout de femme âgée de 16, 17 ans et originaire de Taitung dans le Sud de Taïwan, devenue également membre de cet orchestre après avoir fui une vie de prostitution pour avoir été vendue à des souteneurs de Hualien par sa famille dans une pauvreté extrême.

San Jiao Lian sacrifiera ses maigres économies pour permettre à Xiao Shou Ya Tou de retourner se racheter auprès des souteneurs. Malheureusement, elle ne sera « libérée » que cinq ans plus tard après qu’un oeil lui a été arraché sans doute pour s’assurer qu’il ne lui viendrait pas à l’idée de se prostituer pour d’autres.

Xiao Shou Ya Tou retrouvera San Jiao Lian pour le remercier mais sa gratitude suffira-t-elle à rapprocher ces deux êtres solitaires que tout oppose, origine, vécu, âge ? N’y aurait-il pas que le sommeil éternel pour les laver des souillures de ce bas monde, leur rendre leur pureté originelle et leur permettre de se retrouver et s’aimer dans une vie future ?

Chen Yingchen est né dans une famille pauvre – il perdit son père très jeune – dans l’actuel district de Miaoli, Taïwan. Avant d’être écrivain, il fut professeur d’anglais et ouvrier. Proche du courant marxiste, il fut condamné en 1968 à dix ans de prison et emprisonné sur l’Île Verte (綠島). Chen Yingchen s’est toujours opposé à l’indépendance de Taïwan, prônant la reunification avec la Chine. Il est décédé en 2016 à l’âge de 79 ans à Beijing (Chine).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s