Titre : 水問 (Dis-moi, eau du lac) (1985)

Auteure : 簡媜 (Jane Jian ou Zhen Jian) (1961~)

Voilà un livre dont la lecture m’a enchanté malgré sa grande difficulté à mes yeux, un recueil d’essais regroupés en six livres et tous plus magnifiquement écrits. J’ai particulièrement apprécié le premier livre ou dans un style quasi-féérique, l’auteure laisse vagabonder son imagination et nous livre ses réflexions sur la nature qui l’entoure. Nul besoin d’aller chercher bien loin, l’immense campus de l’université nationale de Taïwan offre à sa curiosité fleurs, arbres, insectes, nuages, pluie, soleil, ronde des saisons et paysages s’encadrant comme des peintures dans les fenêtres des salles de classe. Tout lui inspire de très belles pages empreintes non seulement de l’amour de la nature et de la vie sous toutes ses formes mais aussi de beaucoup d’humour.

Le premier texte de ce recueil est une ode à la majestueuse allée des cocotiers de l’université. L’auteure nous raconte sa première rencontre avec cette impressionnante garde d’honneur dressée au passage des étudiants de ce prestigieux établissement,  garde d’honneur intimidante qu’elle allait devoir peu à peu apprivoiser. Les brèves chroniques suivantes auront pour personnages l’arbre mille-feuilles qui offre son écorce à l’écrivain en manque de papier, ou bien les azalées, irritées sans doute de devoir attendre la fin de l’hiver pour s’épanouir, ou bien encore les oiseaux de paradis, ces fleurs qui n’en sont pas vraiment, ces oiseaux imparfaits condamnés pour on ne sait quelle faute impardonnable, à ne pas voler… Chacun de ces petits textes évoquant la beauté et le mystère de la nature peut être lu indépendamment des autres. Prenons notre temps, suivons l’auteure pas à pas dans ses promenades, on en n’appréciera que mieux toute la richesse et la délicatesse de l’écriture.

Viennent ensuite dans les livres suivants, des essais inspirés de souvenirs d’enfance ou de rencontres diverses. L’auteure, jeune étudiante naïve et sentimentale, nous conte ses amours mais aussi les chagrins de son âge. La rumeur veut qu’une étudiante se soit jeter autrefois dans les eaux du lac de la Lune ivre du campus. L’auteure questionne alors cette jeune femme au travers les eaux du lac, d’où le titre du texte, titre repris pour l’ensemble du recueil, littéralement questions à l’eau que j’ai tenté tant bien que mal de traduire, n’ayant trouvé aucune traduction en langue étrangère du titre chinois.

Jane Jian est née en 1961 dans le district de Yilan. Elle suivra d’abord un an au département de philosophie de l’Université nationale de Taïwan pour se tourner ensuite vers le département de littérature chinoise de cette même université. Rédactrice, éditrice, elle se considère surtout comme une incorrigible amoureuse des essais littéraires.

Ce recueil est sa toute première oeuvre, ensemble de textes écrits durant ses quatre années universitaires. Jane Jian considère cette oeuvre comme son acte de naissance mais aussi comme un tournant car tout comme le vin ne saurait retourner au grain de raisin, ce qu’elle a écrit à cette époque, elle ne l’écrirait plus ainsi maintenant que ces années de jeunesse ne sont plus que souvenirs. Depuis, elle est l’auteure de très nombreux essais abordant aussi bien les thèmes du féminisme, de l’éducation, de la souffrance et de mort, de la nourriture que de la satire sociale.

A ma connaissance, un des essais de Jane Jian a été traduit en français, probablement extrait d’un autre recueil que le présent ouvrage : « Le petit bassin de Taipei » paru dans « Taipei – histoire au coin de la rue », ouvrage collectif, l’Asiathèque, 2017.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s